En l’honneur de Tou Bichvat, Joël Mergui, président du Consistoire central, a offert ce mercredi un olivier, qui sera planté dans le jardin du palais du Luxembourg, à Gérard Larcher, président du Sénat.

Tou Bichvat est célébré chaque année, comme son nom l’indique, le 15 du mois de Shevat – ce jeudi 28 janvier 2021. La fête commence la veille, mercredi soir.

Le traité de la Mishna Rosh Hashana présente la fête comme le « nouvel an des arbres », en rapport au moment de la montée de la sève dans l’arbre avant le printemps. Elle symbolise ainsi le renouvellement de la nature.

Aujourd’hui, cette fête est aussi considérée comme celle de l’écologie et de la planète. On y boit quatre coupes de vin et on y mange au minimum sept fruits (dont au moins un en provenance d’Israël) : le blé, qui symbolise l’âme divine ; l’orge, l’aspect matériel ; le raisin, la joie ; la figue, les vêtements ; la grenade, les mitsvot (le fruit compte, à quelques unités près, autant de grains que de mitsvot : 613) ; l’olive, l’amertume et la douceur ; et la datte, qui symbolise le miel. On y déguste aussi un fruit que l’on n’a pas encore mangé durant l’année écoulée. Chaque étape du rituel est précédée des bénédictions qui conviennent. La fête est ainsi source de joie et de chants, et on s’offre habituellement des paniers de 15 fruits (comme le 15 Shevat). Le Consistoire a publié un guide de la fête disponible ici.

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *