Des enquêtes montrent que le président a obtenu jusqu’à 6 % de soutien juif de plus qu’en 2016, et encore plus en Floride, bien que certains remettent en question les conclusions

Plusieurs sondages publiés mercredi indiquent que le président américain Donald Trump a bénéficié d’une augmentation du soutien des Juifs par rapport au précédent scrutin présidentiel, bien que la part du lion des votes de la communauté continue d’aller au challenger démocrate Joe Biden.

Un sondage du VoteCast de l’Associated Press (AP) a montré que Trump a remporté 30 % des votes juifs, contre 69 % pour Biden. C’est six points de plus que sa performance en 2016, lorsqu’il avait remporté 24 % des votes juifs, contre 71 % pour Hillary Clinton, selon un sondage du Pew Research Center réalisé à l’époque.

Le sondage national de l’AP a interrogé 110 000 Américains, dont 3 300 étaient juifs par auto-identification. Sa marge d’erreur était de 0,4 point de pourcentage.

Un sondage de sortie des bureaux de vote commandé par la Republican Jewish Coalition (RJC) a donné des résultats encore plus probants pour Trump, bien que la taille de l’échantillon soit plus petite.

Sur les 600 électeurs juifs interrogés, 30,5 % ont voté pour le président républicain, contre 60,6 % pour M. Biden. Le sondage avait une marge d’erreur de 4 %.

Toutefois, un sondage national du lobby libéral pro-Israël J Street, réalisé auprès de 800 personnes, a indiqué que les électeurs juifs préféraient Biden à Trump 77 %-21 %, ce qui se rapproche des tendances passées.

Défendant la véracité de ses résultats, Jim Gerstein, le sondeur de J Street, a déclaré que ses résultats étaient probablement plus précis parce qu’il avait pondéré l’enquête en fonction des tendances démographiques, s’assurant ainsi de ne pas donner une représentation disproportionnée aux dénominations juives qui pourraient être plus susceptibles de pencher pour les Républicains ou les Démocrates.

Bien que le sondage n’ait inclus que 80 électeurs qui s’identifient comme orthodoxes, il a formellement confirmé une tendance qui a vu plus de juifs religieux se tourner fortement vers le GOP, avec 79 % d’entre eux votant pour Trump.

Le mois dernier, un sondage de l’American Jewish Committee montrait que les Juifs préféraient Biden à Trump dans une proportion de 75 % à 22 %.

Le président du RJC, Matt Brooks, a déclaré mercredi que les derniers sondages prouvent que les tentatives du Parti démocrate de présenter le vote juif comme étant « massivement démocrate sonnent creux ».

Il a ajouté que les récits de Juifs favorisant fortement Biden n’étaient pertinents que pour les enclaves juives des États qui votent régulièrement pour le Parti démocrate, ce qui les rend sans conséquence.

« Cela ne vous fait pas gagner les élections présidentielles », a-t-il déclaré.

L’enquête de l’AP a montré une baisse significative des Démocrates parmi les Juifs de Floride en particulier, par rapport à l’élection de 2016. Trump devrait gagner l’État par une marge encore plus grande qu’il y a quatre ans.

Biden a remporté 58 % des votes juifs en Floride, contre 41 % qui ont voté pour Trump, selon le sondage de sortie des isoloirs.

Cela représenterait une baisse de 10 points pour Biden et un gain de 13 points pour Trump, par rapport au vote juif en 2016, selon un sondage national de J Street à l’époque.

En 2012, Barack Obama a porté le vote juif en Floride de 68 % à 31 %.

Cependant, le sondage de sortie de l’AP avait un échantillon de 3 698 personnes, avec seulement 5 % ou 185 des répondants s’identifiant comme juifs.

Halie Soifer, directrice exécutive du Jewish Democratic Council of America, a minimisé l’importance du sondage en Floride.

« Il s’agit d’un sondage de sortie des bureaux de vote. Les sondages de sortie donnent un aperçu. Ils ne sont pas des représentations statistiquement crédibles d’une population particulière », a-t-elle déclaré au Times of Israel. « Je ne pense pas que nous sachions quel a été le vote des Juifs en Floride. Cent quatre-vingt-cinq personnes ne vous disent pas grand chose d’autre que ce que 185 personnes pensent. »

Elle a soutenu que le sondage J Street, qui a interrogé 800 juifs, était une représentation plus précise du vote juif.

« Il ne fait aucun doute que les électeurs juifs ont voté massivement pour Joe Biden hier soir et c’est peut-être la raison pour laquelle il va gagner », a-t-elle déclaré, « Bien que ce ne soit pas la victoire écrasante que nous espérions, les marges étroites dans le Michigan, le Wisconsin, le Nevada et l’Arizona peuvent être attribuées non seulement au soutien juif écrasant pour Biden, mais aussi au soutien juif accru pour le Parti démocrate depuis 2016 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *